Segorbe 100/120

Nouveau produit

Plant de noisetier variété Merveille de Bollwiller scion Racines Nues de 100/120 cm de hauteur

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

15,40 € TTC

Remise sur la quantité

Quantité Prix Vous économisez
10 12,90 € Jusqu'à 25,00 €
20 10,20 € Jusqu'à 104,00 €

En savoir plus

SEGORBE:

Variété de base pour région tempérée, pouvant aller en situation  gélive. Très grande vigueur. Production la plus élevée et la plus régulière dans le sud-ouest. Fruit de grosseur moyenne. Fruits petits à moyens. Amendons d'excellente qualité gustative. floraison précoce, arbre productif, très rustique, peu drageonnant, pollinisateur, Ennis, Fertile de Coutard, Gunslebert, Longue d'Espagne, Merveille de Bollwiller, convient bien aux régions du sud-ouest de la France où il est le plus productif, maturité début septembre.

PLANTATION :

1- Conservation du plant : si vous ne pouvez planter votre plant dans la journée qui suit votre achat ou votre réception, maintenez les racines dans un tas de sable, un récipient contenant du terreau ou de la terre humide, de façon à éviter le contact des racines avec l’air et le dessèchement qui s’en suivra.
Vous pouvez ainsi conserver votre figuier plusieurs jours, voire quelques semaines avant la plantation.

2- Préparation du trou de plantation : creuser un trou d’au minimum 30X30 cm.
Veillez à griffer les bords du trou de façon à ce qu’ils ne soient pas trop lisses. Cela permettra aux racines de se développer plus facilement. Veiller à ce qu’il y ait de la terre non compacte au fond du trou.

4- Préparation des plants : il est préférable de praliner les racines avant plantation. Pour ce faire, trempez-les dans un mélange épais de terre (si possible argileuse) et d’eau.
Rafraichir très légèrement l’extrémité des plus grosses racines (5 mm environ)

5- La plantation : enterrer le plant jusqu’au collet. Si votre terre est de bonne qualité, l'utiliser telle quelle. Si elle est trop caillouteuse, mélanger avec 30% de terreau. Si elle est très argileuse, utiliser un mélange 25% terreau, 25% sable de rivière grossier, 50% terre. Vous pouvez rajouter un peu d'engrais à la plantation ou du compost à condition que celui-ci soit parfaitement décomposé (plus aucune odeur).
Réaliser une cuvette d’environ 60 cm de diamètre et arroser abondamment. Si la plantation est faite avant l’hiver, il est préférable de faire une butte en forme de cône d’une vingtaine de cm de hauteur au pied du figuier et de l’envelopper d’un voile d’hivernage dès les premières gelées. Dans ce cas, ne couper pas la tige, même si celle-ci a séché.
Un apport de potasse peut être réalisé via un engrais de type 10-20-25 (80 grammes/m2/an) ou de sulfate de potasse (40 grammes/m2/an). Eviter l’emploi de fumier qui pourrait bruler les racines s’il n’est pas suffisamment décomposé.
Arroser ensuite à une fréquence adaptée à la période de plantation, à la nature du sol et à la météo.

DENSITE DE PLANTATION :

En verger : 2.5m à 4m  sur la ligne et 5m entre les lignes.

En haie : un plant / mètre.

Taille :

Si vous désirez une touffe, rabattre le plant à 30 cm et laisser la nature opérer...

Pour obtenir un arbre, il faut rabattre le plant à 80 cm la 1ere année, puis former un gobelet sur 3 à 6 charpentières la 2eme année. Ne pas oublier de couper systématiquement les rejets à la base de l'arbre !!

Maladies :

Le noisetier est une espèce rustique qui ne nécessite qu'un minimum d'entretien !

Principal ennemi du noisetier le Balanin de la noisette est un petit charançon (Balaninus nucum) dont l'adulte pond dans les jeunes fruits les faisant chuter prématurément. Dans les jardins un travail du sol en hiver au pied des noisetiers peut éliminer une partie des adultes hivernant dans le sol. Attention toutefois de ne pas trop abimer les racines car l'enracinement du noisetier est traçant et assez superficiel.

EN VERGER :

Traitez en pulvérisation les jeunes noisettes dès la sortie des adultes (mai), pour empêcher la ponte, renouvelez tous les 15 jours surtout après la pluie jusque fin juin.

Produit conseillé :  Karate Xpress

Le phytopte, acarien attaquant les bourgeons, peut parfois occasionner  des dégâts sur certaines variétés.

        Parmi les champignons, le glosporium, le botrytis, l’oîdium ne posent pas de grands problèmes.

        Enfin, Fertile de Coutard en particulier, est sensible à la bactériose, et , nécessite un traitement au cuivre.

Plus d'infos ! :


- Une poignée de noisette pèse environ 100 grammes.

- La noisette se consomme aussi bien fraîche que sèche.

-Les noisettes fraîches sont recherchées pour leur goût subtil ainsi que pour leur texture délicate. Petite mais bien dotée en vitamines, la noisette est gorgée de nutriments bénéfiques.

- Émondées ou non, les noisettes sèches apportent leur croquant à vos préparations culinaires.

- Les noisetiers sont originaires de la zone tempérée de l'hémisphère nord, particulièrement des régions qui bénéficient d'un hiver relativement doux et d'un été frais. Ce climat est caractéristique des bords de mer. Durant la préhistoire, les noisetiers couvrent d'immenses taillis dans toute l'Asie mineure. Les Turcs sont d'ailleurs les premiers à cultiver la noisette.

- L'écureuil, avant de manger la noisette, doit fendre la coquille du fruit avec ses incisives : il en coupe d'abord l'extrémité pointue, puis l'écarte, un peu comme pourrait le faire un humain avec un canif.

- En France, la production à grande échelle de noisettes est relativement récente et remonte aux années 1970. La plupart des producteurs de noisettes sont implantés en Aquitaine, et notamment dans le Lot-et-Garonne. Près de la moitié de la production française est aujourd'hui produite dans ce seul département !

- Les producteurs de noisettes sont les nuciculteurs. Ils doivent tailler les noisetiers en hiver. Ces arbres poussent naturellement en touffe. Mais le producteur les taille sur un seul tronc afin qu'ils bénéficient d'un ensoleillement maximal.

- Le noisetier puise beaucoup d'éléments minéraux dans le sol. Le nuciculteur doit donc effectuer des apports réguliers de fertilisants. En plus de ces apports, les parcelles sont irriguées et le sol est partiellement désherbé.

- Le noisetier est l'une des premières plantes à coloniser les endroits dénudés, secs et sablonneux. Il retient le sol grâce à ses racines très développées. Planté en bordure des champs, il protège les cultures contre les vents desséchants.

- Le noisetier purifie l'eau des zones riveraines et retient la neige au sol, atténuant les effets des gels et dégels successifs.

QUELQUES CHIFFRES : En France la noisette est produite en quantité importante depuis les années 1970, l'Aquitaine est la principale région productrice en France. En 2013, 7563 tonnes ont était produite en France. (857 000 tonnes dans le monde en 2010). La Turquie et l'Italie sont les premiers producteurs mondiaux de Noisette.

CONSERVATION : Entre autres avantages, la noisette est un fruit solide. A l'air libre, sèche ou fraîche, elle se conserve facilement dans votre corbeille à fruits pendant plusieurs semaines, à condition que l'endroit ne soit ni trop humide ni trop chaud. Une fois vos noisettes épluchées, gardez-les dans une boîte hermétique.
Ne lui infligez pas le réfrigérateur, qui la rendrait molle et sensible à la moisissure. Le froid a également pour effet de figer l'huile qu'elle contient, et de lui faire perdre sa saveur.

ET POUR LA SANTE :

Les principaux éléments nutritifs contenus dans les noisettes sont des minéraux et oligo-éléments tels que le calcium, le phosphore, le potassium, le manganèse, le cuivre, le sélénium, le zinc, le fer et le magnésium, ainsi que des vitamines B (B1 , B2, B3 , B5, B6 ), C, E , K et J.

Les noisettes jouent un rôle très positif en ce qui concerne le bien-être de l’appareil cardiovasculaire et cardiaque. La présence d’acides gras mono insaturés comme les très populaires oméga-3 et oméga-6 permet de contrer l’augmentation du mauvais cholestérol LDL en faveur du bon HDL.

Cela favorise une activité optimale de prévention en matière de maladies telles que l’ictus, la crise cardiaque et le diabète, encore meilleure en combinaison avec une alimentation calquée sur la diète méditerranéenne.

Sa teneur en vitamine E, et en antioxydants s’avère être une solution efficace pour lutter contre le vieillissement de l’organisme, de la peau et même des parois veineuses. Utile aussi pour le bien-être de la peau, l’huile de noisette peut s’employer, avec des actions hydratantes, semblable à celle offerte par l’huile d’olive.

Aliment énergisant, avec plus de 600 calories pour 100 grammes, les noisettes sont également un supplément adapté au régime alimentaire en cas d’anémie. Comme pour d’autres types de fruits secs, également très nourrissants, il est nécessaire d’éviter tout excès en raison de l’apport calorique.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Segorbe 100/120

Segorbe 100/120

Plant de noisetier variété Merveille de Bollwiller scion Racines Nues de 100/120 cm de hauteur